Marche du premier mars

Site officiel

Présentation

Trente marches commémoratives de la Révolution neuchâteloise, de 1985 à 2014: comment en énumérer les souvenirs sans trémolos sous la bannière (il n’y a d’ailleurs pas de bannière)? Comment évoquer sans radoter ce qui a été, afin d’inspirer ce qui pourra être?
 
Le livre « Attention à la marche… » (textes, graphisme, illustrations, photos et photomontages) propose une approche légère et multiple, sans concession sur la qualité. Il apporte une invitation à se souvenir et à rêver. Céline Froidevaux, Rémy Gogniat, Catherine Louis, Garance Willemin et d’autres encore, y ont apporté temps, talent, minutie, émotions et éclats de rire.

Quand la radio RTN envisagea de célébrer son premier anniversaire, le 1er mars 1985, une idée se répandit autour des micros : refaire la marche révolutionnaire de 1848. C’est ainsi qu’au matin du 1er mars, cinq ou six journalistes, animateurs et techniciens, entourés d’une dizaine d’amis de la radio, se mirent en marche à La Chaux-de-Fonds, avec l’ambition de rejoindre le Château de Neuchâtel à pied. Ils s’arrêtèrent tous les 7–8 km pour évoquer les événements de 1848, à l’antenne et en direct, par des récits et interviews,.
 
Eh bien voilà 30 ans que ça marche! Avec passablement de changements, bien sûr, mais à chaque 1er mars, d’abord des dizaines, puis des centaines de personnes se sont rendent à pied à Neuchâtel. La Marche est longtemps partie de La Chaux-de-Fonds. Puis une branche a poussé dans le Val-de-Travers, et celle des Montagnes a pris son départ au Locle. En 2014 pour la 30e Marche, on partira de tous les districts.
 
Sans prétention (comme la Marche), ce livre réunit faits et anecdotes d’un côté, ambiances et émotions visuelles de l’autre. Les milliers de marcheuses et de marcheurs additionnés au cours des 30 ans pourront se replonger dans leurs souvenirs. On se souvient des tunnels, de la Marche du 150e anniversaire de la République en 1998. Vous en étiez, n’est-ce pas ? Partie du Locle à 300, sous la neige mais en musique, elle était arrivée à Neuchâtel à 5000, toujours en musique et par grand soleil.
 
Ce livre suggère aussi que cette célébration historique peut bien varier dans sa forme. L’essentiel est que son esprit demeure, l’esprit révolutionnaire de 1848. Pour qu’il continue d’animer la vie de notre République et canton de Neuchâtel !

Pour en savoir plus, téléchargez le dossier des partenaires :